Mont-Rougement
   
Text Size

Géologie

PDFImprimerEnvoyer

Les roches des Montérégiennes ont des affinités quant à leur composition chimique. Elles proviennent de magmas alcalins, c'est-à-dire de liquides riches en sodium et en potassium, et pauvres en silice.

Topo_montRougemont_webDes magmas alcalins relativement jeunes

Ces roches sont ainsi dépourvues de quartz, un minéral pourtant très abondant dans l'écorce terrestre. Les roches intrusives alcalines sont peu communes et ont une composition très distincte des autres roches des Basses Terres et des Appalaches.

Certains spécialistes croient que l’alcalinité (le contraire d’acidité) est un des facteurs expliquant la très grande biodiversité vivant sur la montagne.

rougetopo_webÂge de la montagne

Les datations obtenues à partir des minéraux des roches de six collines montérégiennes ont donné des âges allant entre 118 et 140 millions d'années. Ces roches se sont donc mises en place au cours du Crétacé et elles figurent parmi les plus jeunes du Québec.

Le mont Rougemont représente un joyau de notre patrimoine géologique. Par leur caractère unique, de larges portions de ses massifs bénéficieraient d'une protection particulière.